img

Article

Réhabiliter et étendre l'hôpital Donka, une promesse en passe d'être réalisée

img

L’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola qui a sévit en Guinée entre décembre 2013 et Mars 2015 a mis à nu la faiblesse du système de santé guinéen. Partant de ce constat, le président Alpha CONDE s’est engagé à construire un système de santé efficace. Cet engagement  s’est matérialisé dans son programme de Gouvernance 2015-2020 à travers notamment la promesse de Réhabiliter et étendre l’Hôpital National Donka. 



Une vieille mais importante infrastructure :

L’hôpital national Donka est un Centre Hospitalo Universitaire (CHU) construit aux premières heures de l’indépendance en 1959,grâce à l’aide de l’Union de la République Socialiste Soviétique (URSS). C’est le plus grand hôpital du pays. En 2012, par exemple, 109 074 consultations y ont été effectuées dont 12 204 hospitalisations, dont 4 354 interventions chirurgicales et 2 614 césariennes.

Malgré cette grande fréquentation, cette structure sanitaire n’avait été rénovée qu’une fois, en 1998. Les bâtiments et les équipements se sont dégradés au fil des années.  

Quand l’épidémie de l’Ebola a éclaté en décembre 2013, les infrastructures de l’hôpital ne permettaient pas la prise en charge des malades. Un centre de traitement de fortune a été installé dans l’enceinte de l’hôpital pour soigner les malades  avant  la mise en place du Centre de Traitement Epidemiologique (CTE) de Nongo.


Où en est-on?

Conforment donc à son engagement dans son projet de société, le président Alpha Condé a lui-même lancé les travaux de réhabilitation et d’extension de l’Hôpital national de Donka, le 05 Octobre 2015. Financé conjointement par le Fonds Saoudien de Développement, la Banque Islamique de Développement (BID) et le gouvernement guinéen, le coût de réalisation du projet s’élève à plus de 68 millions dollars américains. Les travaux ont été confiés aux entreprises PICCINI et SACCOF pour un délai contractuel de 21 mois. L’hôpital aurait donc dû être livré au dernier trimestre 2017. Mais sans qu’on ne sache pourquoi, les travaux ont pris beaucoup de retard.

Depuis bientôt cinq (05) ans , le centre Hospitalo Universitaire est partiellement fermé pour cause de travaux. Plus de la moitié des services, notamment, l’administration, la maternité, la chirurgie, la cardiologie, la médecine interne, la diabétologie, … sont concernés par ces travaux. Actuellement, ces services sont provisoirement transférés dans l’enceinte du camp camayenne.

Par contre, d’autres comme l’Ophtalmologie, la psychiatrie, l’INSE (Institut de Nutrition et de Santé pour Enfants), … continuent de fonctionner à l'intérieur de l'hôpital.     

Qu’est-ce que la rénovation et l’extension de l’hôpital vont réellement changer ?

A la fin des travaux, la capacité d’accueil de l’hôpital doit passer de 500 à 684 lits avec la construction d’une dizaine de blocs opératoires modernes et l’équipement d’un service d’imagerie médical doté de scanner IRM. 

Aussi, la modernisation et l’équipements de ce centre hospitalier permettrait dans un future proche, de réduire le nombre d’évacuation sanitaire vers les pays étrangers et de créer des conditions appropriées pour les patients.

Le verdict  :

 Avec un  calendrier initial  de 21 mois, Cet hôpital était donc censé être totalement fonctionnel depuis au moins 2 ans.

Quand la pandémie de covid – 19 s’est déclaré en Guinée en mars 2020, les travaux étaient presque finis mais, il n’y a pas encore eu d’inauguration. L’hôpital devient malgré tout le principal centre de traitement de cette maladie.

Autres Atricles

img
Ces promesses du PM Kassory Fofana que nous allons suivre...

Le 22 mai 2018, Ibrahima Kassory Fofana a été nommé Premier Ministre par le Président Alpha Condé...

17 octobre 2018
img
Mines : les promesses gouvernementales évoluent qualitativement et quantitativement d’un mandat à l’autre

De 11, durant les cinq dernières années, les promesses du Président Alpha Condé et du Premier ministre Kassory Fofana pour le se...

15 mai 2021
img
ABLOGUI organise l’atelier d’examen et de validation LAHIDI

L’association des blogueurs de Guinée (Ablogui) membre du MOSSEP organise son atelier d’examen et de validation ...

02 avril 2018