img

Article

Commerce et industrie : un secteur sous le poids des promesses antérieures non tenues

img

Comparaison faite, on constate une réduction substantielle du nombre de promesses du Président Alpha Condé et de son Premier ministre Kassory Fofana pour le secteur du commerce et de l’industrie pour les six prochaines années par rapport au précédent programme de gouvernance 2015-2020. Ce nombre de promesses chute de 22 à 14. La raison principale qui pourrait justifier cet état de fait est liée au nombre trop élevé  de promesses non tenues dans ce secteur ces dernières années.  

En effet, dans la précédente gouvernance, le chef de l’Etat et son gouvernement n’ont pas tenu leurs promesses de ''promouvoir les champions nationaux du secteur privé dans leurs différents domaines d’activités ; de construire les infrastructures dans la périphérie de Conakry pour abriter les foires nationales et internationales et des laboratoires de référence dans les régions administratives du pays, encore moins de finaliser la cession des unités industrielles ramenées dans le portefeuille de l’Etat. 

Des promesses aux oubliettes :

Ils n’ont pas non plus honoré leurs engagements à construire des marchés à Kollet, à Bantiguel et Porédaka, un complexe agro-industriel de transformation de la pomme de terre à Timbi et à mettre en place des centres d'appui aux PME à Conakry, Kankan et d'autres Préfectures. De même que les promesses de réhabiliter l'usine de quinine et celle de thé de Macenta. Et, curieusement, toutes ces promesses (une quinzaine) ne figurent plus dans le Programme de gouvernance 2020-2026 du Président Alpha Condé et ne ressortent nulle part dans la nouvelle déclaration de politique générale du gouvernement Kassory 2. C’est dire qu’elles sont tout simplement abandonnées. Ce qui n’est pas rassurant pour ce secteur qui a enregistré pas moins de 64% de promesses non tenues entre 2015 et 2020 pour un total de 14 engagements sur les 22 qui ont été pris par le gouvernement. Dans ce secteur, le taux de concrétisation des promesses est de 14% pour un total de trois engagements réalisés.     

Les 14 nouvelles promesses gouvernementales dans ce secteur en disent long sur l’orientation que les autorités étatiques veulent impulser au commerce et à l’industrie. Tout porte à croire que le Président Alpha Condé et son PM se focalisent désormais davantage sur l’industrie minière et l’agro-industrie. Ils promettent en tout cas  de transformer localement les produits miniers en construisant  au moins 3 nouvelles usines de transformation de la bauxite en alumine et une raffinerie de l’or de classe mondiale. Des infrastructures qui nécessitent assez de ressources et des engagements conséquents. Or, c’est à se demander si un gouvernement qui n’a pas été capable de réaliser des promesses plus modestes est capable d’y faire face. 

De la production locale et du commerce :

Pour la nouvelle gouvernance 2020-2026, l’exécutif guinéen promet d’instituer un programme de protection et de promotion des produits locaux, de réduire l’importation des produits alimentaires au profit de la production locale et d’engager une action vigoureuse contre la spéculation sur les denrées de première nécessité et la flambée fantaisiste des prix sur le marché. Il promet en outre d’organiser régulièrement des missions d’inspection et de contrôle des prix afin d’identifier les spéculateurs et leur infliger des sanctions exemplaires, d’accompagner la production domestique et renforcer la compétitivité des unités de production locale et de promouvoir un commerce dynamique, responsable et viable au service de la production nationale. Mieux encore, il entend participer activement à l’insertion harmonieuse de la Guinée dans les marchés d’échanges de biens, de services et de capitaux régionaux et mondiaux. Des ambitions, sommes toutes, louables mais requièrent plus d’objectivité de la part du Président de la République et son gouvernement. 

Cet article a été produit avec notre collaborateur externe Bachir Sylla, journaliste économique.


 





Autres Atricles

img
Réhabiliter et étendre l'hôpital Donka, une promesse en passe d'être réalisée

L’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola qui a sévit en Guinée entre décem...

img
LAHIDI du Gouvernement Youla: quel bilan en 30 mois de gestion?

Le 17 mai dernier, le Premier ministre Mamady Youla a présenté sa démission et celle de son gouvernement. C&rs...

23 mai 2018
img
Promesses : Le secteur du tourisme est le ‘’parent pauvre’’ de la nouvelle gouvernance 2020-2026 d’Alpha Condé

Ce qui attire l’attention dans le secteur du Tourisme et de l’Hôtellerie, c’est le faible nombre d’engagements. Nous n'a...

22 juin 2021